test de grossesse euuh salivaire...

12/04/2020
test de grossesse euuh salivaire...
Dernière info en provenance du CNRS
COVID-19 : lancement d’une étude clinique pour un test salivaire de dépistage rapide

Un consortium français composé de scientifiques du CNRS travaillant au laboratoire Sys2Diag, de la société de biotechnologie SkillCell, de la société Vogo et du CHU de Montpellier annonce le lancement d’une étude clinique pour tester la performance du nouveau test de dépistage EasyCov à partir du 11 avril 2020. Parallèlement, la chaîne de développement, de production et de distribution s’organise pour un déploiement rapide et massif du test aux personnels de santé dès le mois de mai.

L’objectif du consortium est de mettre sur le marché un test salivaire de diagnostic du virus SARS-CoV-2 simple d’utilisation et ne nécessitant pas l’emploi de matériel lourd. Le test salivaire EasyCov (brevet EP20166524) a été développé dans ce but. Il a déjà été testé et validé avec de l’ARN viral isolé au laboratoire Sys2Diag (CNRS/Alcen) et avec du virus actif au Centre d’études des maladies infectieuses et pharmacologie anti-infectieuse (CNRS/Université de Montpellier). L’étude clinique pilotée par les équipes de Sys2Diag et du CHU de Montpellier permettra de confirmer ou infirmer ses performances en conditions réelles.

Pour ce faire, 180 personnes seront recrutées par les équipes COVID du CHU de Montpellier à partir du 11 avril. Cette étude clinique en double aveugle sera effectuée auprès de patients testés positifs au COVID-19 ainsi qu’auprès du personnel soignant hospitalier supposé négatif. Les analyses de présence d’ARN viral spécifique du SARS-CoV-2 seront faites en parallèle avec une méthode conventionnelle. La sensibilité et la spécificité d’EasyCov pourront aussi être optimisées grâce aux résultats de l’étude qui sont attendus pour la fin avril.

Le test EasyCov est réalisable simplement, sans laboratoire. Il suffit de prélever de la salive, l’un des principaux vecteurs du virus, et de la placer avec les réactifs à 65°C pendant 30 minutes. Le personnel soignant peut alors lire le résultat à l’œil nu. A la différence de la méthode de test de référence qui demande plusieurs heures de traitement en laboratoire et nécessite des équipements et réactifs importants.

Si les résultats de cette étude clinique s’avèrent concluants, la mise en place rapide d’une chaîne de production efficace et fiable sera indispensable à la mise à disposition massive du test EasyCov en France. SkillCell, filiale du groupe industriel français Alcen, assurera l’identification et la sécurisation des fournisseurs de réactifs, et des partenaires français disposant de capacités de production et de distribution importantes. Tout ceci sera facilité par les besoins très faibles en réactifs d’EasyCov. Cette chaîne pourrait être prête pour un déploiement auprès des personnels soignants dès le mois de mai.

Enfin, le consortium ambitionne le développement d’une version grand public d’Easycov. Dans le cas où le test nécessiterait toujours une incubation à 65°C, le développement et l’industrialisation d’un dispositif nomade de chauffe sont déjà en cours. La société française Vogo, experte dans les systèmes de communication audio et vidéo à haute valeur ajoutée, est en charge du développement et du lancement de l’outil technologique qui permettra d’automatiser l’analyse des résultats par la lecture colorimétrique du test EasyCov, nécessaire pour le dépistage massif de la population.

Visuel du test salivaire de diagnostic du SARS-CoV-2 EasyCov. Il se présente sous la forme d’un tube fermé de 0,5 mL contenant l’ensemble des réactifs nécessaires à une révélation colorimétrique spécifique de la présence du virus.